Décembre 2015 : le Platon vers une solution?

Google map

         Les Amis du Platon se sont mobilisés dès 2012 contre l’implantation d’un golf sur un terrain communal et ont toujours défendu l’idée d’une gestion raisonnée de l’espace naturel situé entre Courseulles et Bernières, limité au Nord par la mer et au Sud par la route départementale.

            Depuis l’abandon du projet de golf, notre association a multiplié les rencontres avec les élus communaux et départementaux et les représentants du Conservatoire du Littoral pour trouver une solution pérenne pour le Platon qui serait intégré à un projet protégeant tout l’espace naturel littoral.

Chronologie :

– Avril 2012, les Amis du Platon rencontrent la Maire de Bernières et évoquent une solution avec  le Conservatoire du Littoral. Mme la Maire défend son projet de golf et répond que le Conservatoire n’est pas intéressé : elle ne souhaite pas engager une négociation avec celui-ci …

– Avril 2014 : Notre association rencontre la nouvelle municipalité élue qui confirme que le projet de golf sur le Platon sera retiré du Plan Local d’Urbanisme.

– Septembre 2014 : les Amis du Platon rencontrent M. Jolimaitre responsable de la Direction de l’environnement et de la biodiversité du Calvados. En effet la majeure partie de l’espace entre Courseulles et Bernières est classée ENS (Espace Naturel Sensible) par le département qui dispose d’un droit de préemption.

– Janvier 2015 : les Amis du Platon font visiter le Platon aux représentants du Conservatoire du Littoral qui se disent intéressés par tout l’espace entre Courseulles et Bernières.

– Mars 2015 : rencontre avec les nouveaux élus départementaux Mme Durand et M. Nouvelot, puis Mme Durand s’attachant au dossier nous la rencontrons à nouveau en juillet et en septembre.

27 Octobre 2015 : Rencontre avec Mme Durand, M. Leportier, M. Roupsard Adjoint  de Courseulles, M. Jolimaitre pour le département, deux représentants du Conservatoire du Littoral. Mme Durand fait un résumé des différentes étapes administratives qui pourraient conduire à l’acquisition de ces espaces par le Conservatoire du Littoral. En effet le département a transféré son droit de préemption au Conservatoire, mais serait le gestionnaire de l’espace. Nous avons rappelé à nos interlocuteurs que préserver l’environnement tout en le rendant accessible sont deux objectifs liés que les Amis du Platon ont toujours défendus.

– Janvier 2016 : le Conservatoire du Littoral devrait présenter son projet au Conseil Municipal de Bernières.

– Courant 2016 : si les deux parties sont d’accord, le Conservatoire pourrait devenir propriétaire du Platon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *