Conditions pour une submersion marine à Bernières

La submersion marine est un risque reconnu à Bernières mais peut-on la prévoir ?

Si la parution récente du Plan de Prévention des Risques Littoraux (PPRL) nous permet de connaître les zones exposées à ce risque, il est important de connaître dans quelles circonstances notre commune peut subir une submersion marine. Celle-ci peut survenir si un certain nombre de conditions sont réunies. Quelles sont-elles ?

1) Le moment de la marée :

Tous les Berniérais savent que la mer est haute deux fois par jour. En 1999, la tempête Lothar a frappé durement Bernières en détruisant notamment une grande partie des cabines de plage. Le vent était sûrement un des plus violents qu’ait connu Bernières, c’était une grande marée mais notre commune ne connut pas de submersion parce que la mer était basse au plus fort de la tempête …

2) Coefficient de marée :

Avec un coefficient de 90, la mer peut exceptionnellement commencer à passer au-dessus de certains ouvrages de notre littoral. En 2020, ce coefficient a été dépassé 70 jours.

3) La pression atmosphérique

La pression de l’atmosphère sur la surface de la mer entraine une variation de la hauteur importante. En cas de dépression il y a une surcote qui fut extraordinaire à Bernières lors de la tempête Xynthia en 2010.

4) La force du vent

Les vagues formées et poussées par le vent augmentent naturellement le risque de submersion.

5) La direction du vent

Les vagues suivent principalement la direction du vent. Un vent de mer va créer les vagues et augmenter le risque de submersion. Avec un vent de terre les vagues sont peu importantes au bord.

6) La hauteur de sable sur la plage

Plus le sable est haut mieux ce sera pour atténuer la hauteur et l’énergie des vagues, ce qui limitera la possibilité de franchissement de la mer au-dessus des ouvrages et donc les submersions. Les stratégies de protection visent parfois à apporter du sable sur la haute plage pour dissiper l’énergie des vagues.

7) L’efficacité des ouvrages de défense contre la Mer

Tout le littoral de Bernières est protégé par des épis, des enrochements et des digues. Notre communauté de communes en est propriétaire et les entretient. Donc une mer haute,  un coefficient de marée supérieur à 90, une très basse pression atmosphérique, un vent fort soufflant de la mer, peu de sable en haut de plage sont les conditions pour que Bernières connaisse une submersion marine. Toutes ces conditions sont prévisibles plusieurs jours à l’avance.

            Reste une inconnue : si la montée des océans est inéluctable, certains scientifiques pensent que l’amplitude des marées pourrait aussi être modifiée.

             Il faut aussi noter que comme toute la Baie de Seine, Bernières est protégé par le Cotentin  des grandes houles venues de l’Atlantique. Cette houle responsable avec la très faible pression atmosphérique de la catastrophe en Vendée lors du passage de Xynthia. Une autre grande différence avec la Vendée : les zones habitées de Bernières ne sont pas construites dans des « cuvettes » où l’eau de mer pourrait se déverser, monter à une hauteur importante et ne pas repartir. La submersion marine ne peut être que temporaire (le temps de la marée haute). Des protections temporaires des bâtiments peuvent donc  être envisagées.

            A moyen terme, la submersion marine à Bernières peut être envisagée comme un risque prévisible mais acceptable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.